Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for janvier 2011

Suite à la tuerie survenue la semaine dernière au rassemblement politique de Tucson en Arizona  Joyce Napier, vedette franchouillarde de notre gauche subventionnée, nous sert au téléjournal un « reportage » totalement partisan dirigé contre le Tea Party et Sarah Palin. La SRC se prend pour la courroie de transmission du Parti démocrate au Canada, reprenant mot-à-mot la rhétorique de la gauche américaine sans se soucier d’interroger des républicains pour connaître leur analyse des choses et ainsi présenter aux payeurs de taxes une information objective et balancée comme il se devrait.

Or on découvre, grâce à Contrepoints, que le meurtrier de l’élue démocrate Gabrielle Giffords serait plutôt de gauche : Jared Loughner aimait le Manifeste du parti communiste de Karl Marx et n’était pas un patriote américain puisqu’il il était d’accord que l’on brûle la bannière étoilée. De surcroît, il était athée et Mein Kampf comptait parmi ses livres préférés.

Chaque fois qu’une tuerie a lieu aux États-Unis, les progressistes bien-pensants des deux côtés de l’Atlantique s’emparent  de la tragédie pour condamner le droit de posséder & porter des armes, voir condamner le conservatisme en général. Ironiquement, les auteurs de ces tueries sont souvent des nihilistes anti-Dieu, comme les auteurs du massacre de 13 personnes dans une école de Columbine au Colorado en 1999 ; un des deux adolescent portait un chandail affichant le slogan évolutionniste « SÉLECTION NATURELLE » en lettres majuscules. Intéressement, le jeune assassin finlandais de 2007 se définissait également comme « athée et darwiniste social ». Voici ce qu’il a publié sur la toile juste avant de tuer 8 personnes à son école :

I am prepared to fight and die for my cause, (…) I, as a natural selector, will eliminate all who I see unfit, disgraces of human race and failures of natural selection. No, the truth is that I am just an animal, a human, an individual, a dissident. (…) It’s time to put NATURAL SELECTION & SURVIVAL OF THE FITTEST back on tracks!

La droite chrétienne et le Tea Party, vous avez dit ?

Voir aussi :

À Washington D.C., le taux de meurtres par arme à feu a grimpé drastiquement lorsque la législation a interdit le port de pistolets :

À travers les États-Unis, ce sont les comtés et les villes ayant les restrictions les plus sévères sur le port d’armes qui ont le plus haut taux de crimes perpétrés avec des armes à feu…

« Une milice bien organisée étant nécessaire à la sécurité d’un État libre, le droit qu’a le peuple de détenir et de porter des armes ne sera pas transgressé. »

– Deuxième amendement de la Constitution des États-Unis

Deux autres petites réflexions pour terminer :

  1. Les criminels préfèrent des victimes désarmées.
  2. Les dictateurs préfèrent des citoyens désarmés.

Read Full Post »

Avoir brisé le blocus de Louisbourg deux fois plutôt qu’une mérite bien à ce glorieux héros un monument au Vieux-Port de Montréal…

La scène représente Vauquelin alors qu’il défend ce qui reste de sa frégate, L’Atalante, échouée à la Pointe-aux-Trembles, près de Québec, lors de la bataille perdue de 1760 pour reprendre la ville conquise par les Anglais l’année précédente. Vauquelin résiste jusqu’au bout à la flotte anglaise lancée à ses trousses, et sa frégate est réduite à l’état d’épave quand il est fait prisonnier, après avoir réussi à faire débarquer la plupart de ses hommes. Il aurait fortement impressionné ses ennemis et put rentrer en France peu après.

Tous les éléments de cette composition qui montrent Vauquelin poussé dans ses derniers retranchements, contribuent à l’image d’un héros courageux, digne et sans reproche. Cette composition spatiale singulière qui présente Vauquelin faisant corps avec un tronçon de mât, favorise la profondeur et le relief de la mise en scène. Les détails qui entourent Vauquelin ne sont qu’esquissés mais ils composent un environnement plausible, et ils sont suffisamment explicites pour que l’on saisisse bien la situation. La posture de Vauquelin, dont la main droite est ouverte dans une ligne dynamique qui rehausse l’élan du corps, ses vêtements, le fourreau vide de son épée, sont autant d’éléments qui servent la force expressive du personnage et nourrissent la grandeur du moment commémoré.

Le choix de l’emplacement du monument, entre le Vieux Palais de justice et l’hôtel de ville, vis-à-vis la place Jacques-Cartier, est remarquablement stratégique. Vauquelin fait face à l’amiral Nelson, le vainqueur de la bataille navale de Trafalgar contre la flotte de Napoléon, qui domine la place Jacques-Cartier du haut de sa colonne. Le monument à Vauquelin a pour fonction première de commémorer la bataille glorieuse de l’un des derniers héros français de l’époque de la Nouvelle-France. Il est aussi l’expression d’une réaction de l’élite canadienne-française face à un symbole de la domination britannique. Deux hommes de courage, l’un français, l’autre britannique, se font désormais face. Ce monument tire donc une large partie de sa signification de celui auquel il fait contrepoids. Enfin, au moment de la construction du monument à Vauquelin, l’hôtel de ville vient à peine d’être remis à neuf et rehaussé, et la fonction judiciaire vient d’être consolidée dans ce secteur toujours prestigieux et animé, avec son marché, comme à l’époque de l’érection de la colonne.

Source : Fiche du monument Vauquelin [Vieux-Montréal]

Biographie de plusieurs de nos illustres prédécesseurs : Nos Héros [FQS]

D’excellents audios ici : De remarquables oubliés [Radio-Canada]

Read Full Post »

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 36 autres abonnés